Cyclo Team 69


< | >

Crise Coronavirus : message du président du Cyclo Team 69

Publié le 17 mars 2020 par

Crise Coronavirus : message du président du Cyclo Team 69

Bonjour à tous,

C'est en tant que président, mais aussi en tant que médecin, que je vous adresse ce message, validé par les autres membres du bureau de Cyclo Team 69.

Il faut arrêter de pratiquer la bicyclette, même seul. 

Je vous avoue que j'étais moi-même très hésitant et que j'imaginais d'éventuels petits tours pas trop loin de chez moi de manière à respecter les règles légales (exercice physique possible dans la proximité de son domicile).

Je me souvenais néanmoins que lorsque dans le passé j'étais moi-même tombé le plus gravement et suffisamment pour passer par les cases urgence et chirurgie, c'était les deux fois à très faible allure et dans des conditions qui n'impliquaient aucun danger évident ! Puis, ce matin, j'ai pris connaissance sur le net des conseils d'un médecin des hôpitaux espagnols destinés aux cyclistes professionnels et leur suggérant fermement d'arrêter de rouler en invoquant le risque d'accident. Son tweet a été repris par Enric Mas, leader de la formation Movistar, qui a décidé de rester à la maison et qui incite tous les coureurs à en faire autant.

Les services d'urgence sont et vont être encore plus débordés qu'ils ne le sont tant que le pic d'hospitalisation lié au coronavirus n'aura pas été atteint et que les mesures salutaires de confinement n'auront pas commencé à porter leurs fruits. J'ai hélas eu confirmation par des collègues médecins que la réalité était bien telle qu'elle nous était décrite dans les médias.

Ce n'est donc absolument pas le moment qu'un cycliste vienne augmenter la file d'attente des urgences suite à un accident quelconque. Or, nous le savons, chaque fois que nous montons sur notre vélo, c'est un risque que nous courons.

La pratique isolée du vélo, surtout en milieu non urbain, n'implique pas de risque de contaminer ou d'être contaminé et celui-ci est quasi nul, dans l'état actuel de nos connaissances du moins.

En revanche, pour des raisons éthiques, c'est pour moi devenu une évidence : nous ne devons plus rouler, même seul, et cela ni sur la route, ni sur les sentiers ou dans les bois, que ce soit donc sur un vélo de route, en VTT ou en gravel.

Nous devons avant tout penser à ne pas embouteiller les services d'urgences pour nous, mais surtout pour les autres patients, tout en pensant également au personnel soignant qui fera toujours son possible pour s'occuper au mieux de tous. Ne soyons pas un de plus dans des files d'attente qui ne vont cesser d'augmenter dans les jours qui viennent !

Il nous reste le jogging et le home trainer...

Au plaisir de se retrouver le plus tôt possible en sortie de club.

Paul-Louis Rabeyron

Président de Cyclo Team 69

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.